Google Glass Laser Keyboard : un clavier laser projeté depuis les lunettes sur n’importe quelle surface

Voilà un brevet très intéressant que Google vient de déposer pour ses Google Glass. Le brevet en question s’appelle « Google Glass Laser Keyboard ». Il porte très bien son nom dans la mesure ou il s’agit d’un laser projeté depuis les lunettes de Google sur n’importe quelle surface, comme votre main par exemple pour composer un numéro de téléphone.

Voilà un brevet très intéressant, mais qui pourrait aussi alimenter la guerre des brevets. Alors que Google parle depuis longtemps de ses Google Glass, la concurrence se met en place et le géant de Moutain View veut se protéger de toute copie, aussi bien au niveau matériel que logiciel. Le brevet « Google Glass Laser Keyboard » porte sur un clavier laser projeté depuis les Google Glass qui prend la même direction que vos yeux pour venir se placer ou vous le souhaitez.

Dans l’exemple, le clavier laser est projeté sur la main de l’utilisateur et affiche les numéros à composer pour lancer un appel. Pour utiliser le clavier, il ne vous resterait plus qu’à appuyer sur votre main. Le concept n’est pas vraiment nouveau, mais Google vient de le faire breveter. Les applications de ce laser sont très nombreuses et dépendrons de l’imagination des développeurs pour les Google Glass.

Google Glass Laser Keyboard un clavier laser projete depuis les lunettes sur nimporte quelle surface Google Glass Laser Keyboard : un clavier laser projeté depuis les lunettes sur nimporte quelle surface

Google Glass Laser Keyboard : un clavier laser projeté depuis les lunettes sur n’importe quelle surface

Le laser fonctionne avec une caméra fixée sur les lunettes et une technologie de « eye-tracking » pur suivre vos mouvements oculaires. Comme tous brevets déposés, le but est de garantir la pérennité d’une telle invention, même si cette dernière ne voit jamais le jour. Bien que les Google Glass devraient arriver d’ici un an ou deux, rien ne garantit que cette technologie pour les lunettes soit intégrée. Google souhaite faire de la science-fiction une réalité et pourrait bien y arriver.

Google Glass Laser Keyboard1 Google Glass Laser Keyboard : un clavier laser projeté depuis les lunettes sur nimporte quelle surface

Google Glass Laser Keyboard

Advertisements

[CES 2013] Dacor Cooks : un four sous Android 4.0.4 !!!!!!!!!

Nous verrons certainement un bon nombre d’appareils de domotiques utilisant la puissance d’Android. Parlons donc de ce nouveau four signé Dacor Cooks et fonctionnant sous Android 4.0.4

De nombreuses bizarreries seront présentées lors du CES 2013, et le premier est le four sous Android par Dacor Cooks. C’est une solution très spéciale, coûteuse et qui offre à la fois une version unique d’un four à double combinaison. En plus des fonctions normales du four (qui l’eût cru ?), il y a un écran de 7 pouces capable d’interagir avec l’appareil et permettant aussi l’accès au Google Play.

Dacor Cooks un four traditionnel qui ne reste pas dans les traditions avec son grand écran de 7 pouces et Android 4.0.4 Ice Cream Sandwich [CES 2013] Dacor Cooks : un four sous Android 4.0.4

Dacor Cooks – un four traditionnel qui ne reste pas dans les traditions avec son grand écran de 7 pouces et Android 4.0.4 Ice Cream Sandwich

Les caractéristiques comprennent:

  • Android 4.0.3
  • Type de GPU: PowerVR SGX 540
  • Type d’écran: LCD 7 pouces capacitif Multi-Touch Screen
  • Résolution maximale: 800 * 480
  • Type de processeur: 1 GHz Samsung S5PV210
  • Type de noyau: ARM Cortex-A8 processeur ARMv7 rev 2 (V7L)
  • RAM / Technologie: DDR2 512 Mo
  • Mémoire flash: 16 Go NAND FLASH RAPIDE
  • Disque dur Extension: 32 Go maxConnexion sans fil: WIFI (intégré)

 

Sans doute un matériel important étant donné que nous parlons d’un four ! Il est certain que les 16Go de mémoire peuvent en contenir des recettes de cuisine ! Mais pourquoi ne pas se faire un petit Angry Birds aussi ? Le temps que le poulet se dore au four ?

La sortie est prévue en été avec des prix allant de 4,499 dollars pour un modèle de four unique et 7.499 dollars pour l’unité double.

YotaPhone, ce smartphone à deux écrans révolutionnaire

YotaPhone, e-Ink, smartphone, ebook, deux écrans… Ça vous parle tous ces mots ? Non ? Et si je les combine dans un ensemble plus cohérent : le YotaPhone est un smartphone possédant deux écrans, un devant et un derrière qui possède la technologie e-Ink, cette encre numérique que l’on trouve dans les ebooks.

Nous vous en parlions il y a de cela quelques temps et vous étiez nombreux à douter d’une telle conception. Deux écrans tactiles identiques des deux côtés, pourquoi pas, mais que pourrais-je bien en faire ? Voilà le sentiment qui se reflétait le plus, que ce soit dans vos commentaires sur le blog ou sur notre page Facebook.

YotaPhone 6 YotaPhone, ce smartphone à deux écrans révolutionnaireLe YotaPhone à la particularité de posséder deux écrans dont un e-Ink, qui ne consomme presque rien en batterie.

Et bien croyez-le ou non, le YotaPhone pourrait tout de même vous plaire. Non seulement vous n’aurez pas le même smartphone que votre voisin (qui doit être soit un Samsung Galaxy S3, soit un iPhone tous modèles confondus) mais les fonctions du e-Ink vous au-delà du reader.

Avant qu’on ne me pose la question quant à la double consommation de batterie, sachez que la technologie e-Ink ne consomme rien. Voilà qui devrait en détendre quelques-uns.

Le « Double Face » YotaPhone n’est pas un gadget. C’est logique. Sur le dos du YotaPhone il y a un affichage e-Ink qui peut refléter ce qui s’affiche sur l’écran principal. Et parce que les écrans e-Ink ne nécessitent pas que la batterie soit pleine, ces images sont disponibles même si la batterie du téléphone est à plat. Vous me suivez ?

Comme le montre la vidéo ci-dessous, cette nouvelle conception hybride permet de jouir de tout un tas de nouvelles choses, apportant de nouvelles fonctionnalités.

Annoncé sur le site officiel du site YotaPhone, une société russe est en train de développer un nouveau design sur le smartphone traditionnelle en proposant deux types d’écrans pour différentes tâches. Dans une interview dans le Wall Street Journal, Vladislav Martynov, PDG de Yota, a déclaré « Nous avons créé quelque chose de différent. La plupart de smartphones d’aujourd’hui sont ennuyeux, ce ne sont que des boîtes. Il s’agit ici d’un smartphone pour les personnes qui veulent être au delà de cette zone« .

Caractéristiques techniques du YotaPhone :

  • Processeur : Qualcomm Snapdragon MSM 8960 Dual Core cadencé à 1.5 Ghz Krait
  • Système d’exploitation : Android, 4.2 Jelly Bean
  • Dimensions : 67 x 131 (7.3 / 9.9) mm
  • Poids : 140 grammes
  • Ecran :
  1. EPD Eink de 4.3 pouces
  2. LCD JDI de 4.3 pouces avec une résolution HD 1280×720
  • Connectivité : LTE (bandes 3, 7, 20 MIMO), 2G, 3G, 4G, Wifi (Direct), Bluetooth, NFC
  • Espace de stockage : 32 ou 64Gb
  • RAM : 2 GB
  • Batterie : 2100 mAh
  • Appareil Photo : 12 MP à l’arrière, HD à l’avant
  • Contrôles : Touch strip pour le contrôle du reader, boutons Power et Volumes.

Conceptuellement, les deux écrans sont conçus pour fonctionner ensemble. Par exemple, l’écran e-Ink est parfait pour délivrer des notifications sur les réunions à venir ou lorsqu’il se passe quelque chose sur les réseaux de médias sociaux comme Facebook ou Twitter. L’affichage peut également être configuré pour afficher en permanence des informations de base comme la météo ou l’heure. Et cela pourrait être un gain énorme de batterie lorsque l’on sait que les widgets sont un des moyens les plus efficaces pour vider votre batterie assez rapidement.

YotaPhone YotaPhone, ce smartphone à deux écrans révolutionnaireLisez un livre, affichez la météo, une liste de course, regarder les dernières news de votre blog,… Un tas de fonctionnalités que vous pourrez afficher sur l’écran e-Ink tout en ne consommant pas de batterie.

En outre, l’utilisateur pourrait utiliser l’écran e-Ink du YotaPhone pour lire des magazines , des journaux ou des livres en plein soleil plutôt que d’être obligé de trouver un bon angle sur le côté de l’écran LCD du smartphone afin de voir au moins un peu. En plus d’afficher le flux RSS de PhonAndroid !

En contre-partie de ces innovations technologiques, les développeurs tiers devront créer des applications pour soutenir le second écran e-Ink. Et ce sera sans doute très compliqué de les encourager à faire ceci, à moins que le YotaPhone connaisse un énorme succès à travers le monde, dans quel cas, les développeurs seront un peu plus motivés.

Le smartphone offrira donc une connectivité 4G/LTE ainsi qu’un appareil photo de 12Mpx à l’arrière et HD à l’avant. Il disposera, en ce qui concerne la mémoire, de 2Go de RAM ainsi qu’un très grand espace de stockage de 32 ou 64Go, de quoi profiter d’un large contenu d’applications, musiques,… Le smartphone est alimenté par une batterie de 2100mAh identique au Samsung Galaxy S3 et n’a que 9mm d’épaisseur.

Yota prévoit un lancement de ce prototype en Russie dans le troisième trimestre 2013 et est actuellement en pourparlers avec des fournisseurs afin de proposer son YotaPhone pour l’Amérique du Nord et l’Europe.

 

CES 2013 : Prise en main du Sony Xperia Z

Le haut de gamme de chez Sony Mobile passe le cap des 5 pouces. Voici nos premières impressions sur le Xperia Z.

Sony Xperia Z

Hormis si vous étiez dans une grotte ces dernières semaines, vous n’avez pas pu louper les rumeurs sur le fameux Sony Yuga ou Xperia Z. Nous savions presque tout de ce modèle, à tel point que nous nous interrogions même si ce téléphone valait le déplacement. Rassurez-vous Sony nous a dégoté le meilleur de ses technologies et offre clairement un très beau smartphone.

Dans mon test du Xperia T, je mettais en avant plusieurs défauts dont l’utilisation de matériaux pas très valorisants pour un modèle à ce tarif. Avec le Xperia Z, on est complètement dans une autre dimension avec, pour notre plus grand bonheur, du verre sur la face arrière du téléphone. Qu’il s’agisse de la version blanche ou de la version noire (et dans une moindre mesure de la déclinaison violette) cette surface met en confiance et démontre que le design est très important chez Sony. Avec de tels matériaux utilisés, la concurrence est reléguée bien loin derrière.

 

Lien Youtube

En retraçant brièvement l’historique des modèles phares de Sony sous Android, on voit clairement que la diagonale de l’écran ne cesse de s’agrandir : 4 pouces sur le Xperia X10, 4,2 pouces sur le Xperia Arc/Arc S, 4,3 pouces sur le Xperia S, 4,65 pouces sur les Xperia T et Ion… et enfin du 5 pouces sur le nouveau Xperia Z. Deux éléments notables : l’intégration du Bravia Engine 2 et d’une définition Full HD (1920 x 1080 pixels) offrant une densité de pixels de plus de 440 pixels par pouce. Par ailleurs, l’écran offre la technologie OptiContrast : moins de reflets, tout en en ayant des contrastes et une luminosité supérieurs. Même si les conditions ne sont pas idéales pour se faire un avis sur l’écran, le rendu nous a semblé excellent.

Sony Mobile est souvent pointé du doigt pour ne pas intégrer les derniers processeurs, préférant parier sur un écosystème. Avec le Xperia Z, Sony casse ses habitudes en intégrant le quadruple-coeur Snapdragon S4 Pro cadencé à 1,5 GHz, avec une puce graphique Adreno 320 et 2 Go de mémoire vive. Autrement dit, il est difficile de faire mieux à l’heure actuelle. Pour ce qui est de la mémoire interne, 16 Go sont annoncés, mais seuls 12 Go sont disponibles à l’utilisateur. Bonne nouvelle (surtout en le comparant au Xperia S) : il embarque un lecteur de carte microSD, qui pourra étendre le stockage pour transporter plus facilement vos musiques, photos et vidéos favorites.

Sony Xperia Z

Alors que Sony avait pris l’habitude de décliner ses smartphones en version waterproof au Japon, voilà que la marque a pris une bonne résolution en 2013 : proposer cette particularité sur une version internationale. Le Xperia Z est donc certifié IP55 et IP57, c’est-à-dire qu’il est à la fois résistant à la poussière et aux projections d’eau. Protégé certes, mais à condition que la connectique soit bien fermée ! En effet, tous les connecteurs sont ici cachés et cette protection devrait leur offrir une meilleure durée de vie sur le long terme.

La face avant est composée sur le dessus d’une caméra de 2,2 mégapixels et d’une LED de notification qui s’allume par défaut en vert lorsque vous recevez un message et passe rouge lorsque la batterie atteint un seuil critique. Sur le bas de l’appareil, pas de touches sensitives, mais des boutons tactiles répondant ainsi aux nouveaux codes d’Android. La gestion du multitâche n’a pas évolué depuis le Xperia T : on retrouve toujours les applications avec leur aperçu, mais aussi les mini-apps.

Sony Xperia Z

Sur les tranches, on retrouve un jack de 3,5 mm sur le dessus. Sur la droite : le lecteur de cartes microSIM, le bouton ON/OFF avec une apparence travaillée façon déclencheur d’appareil photo et le réglage du volume séparée en deux parties. On notera un grand absent : une touche permettant de faire le focus et lancer rapidement l’application Appareil Photo. La fameuse fonctionnalité permettant de prendre une photo en une seconde si le téléphone est éteint disparaît donc…

De l’autre côté, on retrouve le lecteur de carte microSD et le microUSB 2.0 qui est compatible MHL. Concrètement grâce à un adaptateur vous allez pouvoir dupliquer le contenu de l’écran en HDMI, insérer une clé USB ou encore utiliser des périphériques d’entrée (souris / clavier).

Sony Xperia Z

L’appareil photo réalise des clichés jusqu’à 13,1 mégapixels, grâce au nouveau capteur Exmor RS. Son application a été revue et offre notamment la possibilité de prendre des vidéos en HDR ou encore d’appliquer des effets en temps réel (fish eye, sélection d’une couleur, kaléidoscope…). Cette application nous a particulièrement bluffé, car l’interface est ultra-fluide et bien meilleure que tous les autres smartphones avec un processeur quadruple-coeur.

Pour ce qui est de la connectivité, c’est un sans faute : WiFi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, aGPS, GLONASS, NFC… mais surtout LTE ! Alors que le Xperia V peine à débarquer chez nous, le fait que le prochain haut de gamme de la marque soit compatible avec ces réseaux est une très bonne nouvelle.

Pour la partie logicielle, le téléphone sera livré sous Android 4.1.2 (Jelly Bean). Parmi les nouveautés, on note le nouveau launcher, qui permet désormais d’ajouter/supprimer des bureaux, le lanceur d’applications revisité ou encore les thèmes qui modifient encore plus en profondeur l’interface. Les différents univers de Sony sont toujours présents : Walkman, Albums, Films et Playstation Mobile.

Sony Xperia Z

La batterie du téléphone n’est pas amovible et dispose d’une capacité de 2330 mAh. Certains trouveront cette quantité insuffisante, notamment lorsque l’on compare au Galaxy Note 2, mais Sony met en avant le STAMINA Mode. Concrètement lorsque le téléphone passe en veille, les applications qui consomment trop de batterie sont stoppées et ne seront relancées que lors du déverrouillage du Xperia Z. D’après les calculs de Sony, l’autonomie en veille serait 4x plus importante qu’auparavant. Notez également que comme les modèles Xperia 2012, le Xperia Z bénéficie de la technologie de chargement rapide.

Est-ce qu’un smartphone de 5 pouces rentre dans votre poche ? Oui, sans aucun problème. On assiste certes à un agrandissement des smartphones chaque année, mais le Xperia Z est encore dans un format acceptable. Ses dimensions de 139 x 71 x 7.9 mm pour 146 grammes aident vraiment à obtenir ce ressenti.

Le téléphone sera disponible en 3 coloris : blanc, noir et violet. Pour la disponibilité, nous n’avons ni date exacte, ni prix, mais Sony parle de la fin du premier trimestre 2013, probablement vers le mois de mars. Pour terminer, voici quelques photos de comparaison avec le Xperia ZL, le petit frère du Xperia Z avec un design un peu moins travaillé.

CES 2013 : contrôler vos éclairages avec WeMo Light Switch, l’interrupteur nouvelle génération signé Belkin

La domotique est peut-être le sujet le plus excitant de ce CES 2013. Pendant des années, il a été au centre des fantasmes les plus fous. Belkin présente WeMo Light Switch, un interrupteur connecté à votre réseau électrique mais aussi et surtout à vos devices Android. 

belkin-wemo-android

Le contrôle de tous les appareils électrique, à distance, de manière vocale et intelligente, au final ça ressemble à cela. Pourtant, ce CES 2013 tient ses promesses en faisant un pas supplémentaire vers la domotique.

 

Belkin débarque à Las Vegas avec un produit interessant : un interrupteur contrôlable depuis une application sous Android 4.0 et supérieur (aussi compatible iOS). Les possibilités sont multiples, puisqu’il est possible d’éteindre la lumière d’une pièce ou de créer des groupes de plusieurs pièces, pour les éteindre en même temps. L’application permet aussi, en natif, de planifier des plages horaires afin d’allumer la lumière lorsqu’il fait nuit ou en même temps que votre réveil.

L’installation est simple, puisqu’il suffit de remplacer l’interrupteur de son appartement par un WeMo, puis de télécharger l’application sur son smartphone ou tablette. Avec une connectivité en WiFi et en 3G, il sera alors possible de contrôler votre éclairage à distance, d’allumer votre interieur avant d’arriver chez vous, par exemple.

Disponible pour l’été 2013, pour un tarif non-annoncé. Une version Bêta sera mis à disposition des possesseurs de Galaxy S3 dès Février (les chanceux). Au-dessous de quel tarif seriez-vous prêt à vous convertir au WeMo ?

Samsung Galaxy : Comment corriger ou exploiter la faille « Exynos » ?Samsung Galaxy : Comment corriger ou exploiter la faille « Exynos » ?

Hier soir, nous apprenions l’existence d’une faille de sécurité sur les appareils équipés d’une architecture Samsung Exynos. Les bricoleurs n’ont pas attendu pour exploiter et corriger la faille. Florilège des trucs et astuces.

Exynos Code Exploit

 

Cette faille vient du manque de sécurité d’un répertoire du kernel, elle permet de facilement accéder aux données, elle permet également de « rooter » son appareil d’un simple clic. Et si nous en profitions pour « rooter » votre Galaxy et corriger ensuite la faille ?

Première chose, vérifiez si votre appareil est potentiellement touché par ce problème :

Exynos Mem Bug Checker
Exynos Mem Bug Checker Exynos Mem Bug Checker

‘Exynos Mem Bug Checker’ is a small utility for Samsung Exynos devices to check if the ‘exynos-mem’ bug is present….

Lowlevel Studios • Gratuit

Cette application va vous permettre de connaître d’un simple clic « l’état » de votre androphone.

Voici la liste des appareils touchés :

Comment rooter votre appareil grâce à la faille  »Exynos » ?

Pourquoi rooter son appareil ? Avant-tout je vous invite à vérifier l’utilité du « root ». Le root permet d’accéder et de modifier des fichiers dans les couches « plus basses » d’Android. Vous pourrez dés-installer les applications pré-installées ou encore installer des applications avec des fonctionnalités avancées (sauvegarde, personnalisation, sécurité, etc.). A contrario, certaines applications ne fonctionneront plus une fois votre appareil « rooté » afin de garantir la sécurité des données (c’est avant tout un soucis pour les DRM).

Bref, pour « rooter » votre appareil Galaxy d’un simple clic, il vous suffit d’installer l’APK : ExynosExploit.apk.

Comment sécuriser cette faille ?

Il est possible de corriger la faille, par contre cela peut avoir des conséquences sur le fonctionnement du système : fonctionnement de la caméra avant, etc.

Vous n’avez pas besoin d’avoir un appareil « rooté » pour installer cette solution. Vous pourrez activer ou désactiver la solution d’un simple clic. Bref, vous trouverez l’APK à installer par ici. 

N’hésitez pas à nous partager vos autres trouvailles !

CES 2013 : Intel dévoile le processeur Atom « Lexington » Z2420

ntel a profité de sa conférence du CES 2013 pour présenter un nouveau processeur Atom, le Atom « Lexington » Z2420, qui sera principalement destiné aux smartphones et tablettes des pays émergents.

intel-atom-z2420-lexington

 

Pour supporter ce nouveau processeur Atom, Intel a présenté une plateforme de référence modeste comparé aux terminaux Medfield. Jugez plutôt : écran 3,5 pouces de résolution 320 x 240 pixels, un processeur simple-cœur avec HyperThreading, et un composant radio Intel qui supporte le HSPA+. Le support du Dual SIM est présent et la plateforme propose des possibilités d’affichage sans fil.

Bien évidemment, l’intérêt de ce processeur ne repose pas dans ses performances mais bien dans son faible coût de fabrication qui permettra de proposer des terminaux à très bas prix qui vont permettre de développer le marché des smartphones dans les pays émergents.

Intel a annoncé que plusieurs constructeurs ont déjà commencé la fabrication de smartphones basés sur le processeur Atom « Lexington » Z2420, dont Lava et Acer.

CES 2013 : Polaroid présente un appareil photo Android

Photo

On en avait parlé il y a quelques semaines alors que ce n’était qu’une rumeur, maintenant c’est officiel : Polaroid sort un appareil photo sous Android.

Screenshot_2013-01-07_12_55_PM1

 

L’appareil photo fonction sous Android 4.1 et est doté d’un capteur de 18,1 millions de pixels capable de tourner des vidéos 1080p à 60 images par secondes.

Autres caractéristiques importantes : l’apn en question sera à objectifs interchangeables. Il sera doté de connectivités Wi-Fi et Bluetooth.

Polaroid

L’écran de 3,5″ est significativement plus petit que celui de la Galaxy Camera de Samsung ce qui peut être un avantage en terme d’autonomie. Le iM1386, puisque c’est son nom est annoncé à un prix de 399$ avec un objectif 10-30mm. On ignore pour l’instant sa date de sortie.

Samsung réalise 8.1 milliards de dollars de profits au quatrième trimestre 2012

Les résultats sont tombés, Samsung s’impose de plus en plus tel un concurrent indétrônable dans l’électronique.

9161-9611-samsung-logo

Alors que d’autres gros constructeurs peinent à atteindre leurs objectifs, Samsung lui profite d’une croissance fulgurante avec un total de 8.1 milliards de dollars sur le quatrième trimestre de l’année 2012. En faisant quelques comparaisons, c’est 65% de plus que le quatrième trimestre de l’année 2011 et 7% de plus face au troisième trimestre qui s’élevait 7.3 milliards de dollars de profits.

Selon Reuters, cette évolution pourrait ralentir sur le premier trimestre à cause de la faible demande. Si Samsung prévoit la sortie d’un nouvel appareil haut de gamme (Galaxy S IV ?), il se pourrait qu’elle remonte en flèche sur le second trimestre et troisième trimestre. Même s’il est encore trop tôt pour en parler,  le quatrième trimestre sera certainement assuré par la sortie d’un successeur au Galaxy Note II.

Certainement un record historique pour l’entreprise.

via mobileworldlive

Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Ubuntu os telephone nexus Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Canonical, sponsor officiel du système d’exploitation libre Ubuntu, a décidé de ne plus se limiter aux ordinateurs, et de partir ainsi à la conquête des Smartphones, mais aussi des tablettes et des téléviseurs. D’ailleurs, la société vient de dévoiler son nouvel OS spécialement conçu pour les Smartphones. Ce nouveau système d’opération sera notamment présenté au public la semaine prochaine lors du Salon CES 2013 à Las Vegas.

Ubuntu pénètre ainsi sur ce marché très concurrentiel, assez dominé par iOS et Android. Cette nouvelle distribution Linux s’appuie notamment sur le noyau d’Android avec tous les drivers. Elle propose bien entendu les applications natives classiques telles que la fonction appel, la messagerie vocale, SMS et MMS, email, un navigateur, un programme gérant l’appareil photo, une galerie d’images, un lecteur de musique et de vidéo… Cela sans oublier les applications web telles que Facebook, Twitter, Google Maps, Gmail, Skype

Par ailleurs, l’OS mobile d’Ubuntu serait capable de tourner sur une large gamme de mobiles, aussi bien les modèles d’entrée de gamme que les Smartphones haut de gamme. Cela dit en passant, aucun partenariat particulier n’a encore été annoncé, et aucun mobile embarquant de série l’OS n’a encore été dévoilé. Mais la démonstration a été faite sur un Galaxy Nexus, qui embarque normalement Android. D’ailleurs, Mark Shuttleworth, fondateur d’Ubuntu, de préciser que chaque téléphone fonctionnant sous Android pourra également fonctionner sous Ubuntu. Reste maintenant à convaincre les fabricants et les opérateurs.

Ubuntu OS calendrier Event Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Ubuntu os mobile homepage Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Ubuntu os smartphone twitter skype facebook Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Ubuntu smartphone video Ubuntu Nouvel OS pour SmartphoneUbuntu pour les telephones keynote Mark Shuttleworth Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Ubuntu smartphone Mark Shuttleworth Ubuntu Nouvel OS pour Smartphone

Vidéo de la Keynote Ubuntu par Mark Shuttleworth